Diagnostic de pannes du système de contrôle d’attitude (ACS) de RADARSAT-1

GlobVision a conçu et mis au point des méthodes de détection d’anomalies dans les données de télémétrie et de prévision de pannes des sous-systèmes satellitaires essentiels. Ce projet a porté sur le système de contrôle d’attitude (ACS) du RADARSAT-1 et a inclus, dans le cadre de la solution d’aide à la gestion de l’état, le développement d’un prototype d’application pour le personnel d’exploitation de satellites permettant le suivi des états de l’ACS et le diagnostic de pannes dans les composants de l’ACS.

Des méthodologies d’apprentissage et des algorithmes de synthèse intelligents (par arbres de défaillance) ont été utilisés pour détecter les conditions anormales dans l’ACS à l’aide des données de télémétrie liées à l’ACS du RADARSAT-1. En premier lieu, les données de télémétrie historiques ont été utilisées pour créer des modèles guidés par des données de comportement nominal de l’ACS. Ensuite, les prédictions des modèles ont été comparées avec les données observées pour détecter et déduire les anomalies. L’équipe multidisciplinaire d’experts et d’ingénieurs en logiciel de GlobVision a intégré les divers éléments de la configuration, la gestion et la visualisation des données et des activités de détection de pannes en un outil fiable et convivial de détection précoce des défaillances de l’ACS.

Ce projet a constitué l’un des points de départ des développements, innovations et inventions futurs de GlobVision dans le domaine de la surveillance de l’état et du diagnostic de pannes de satellites et d’autres véhicules aériens et terrestres. D’ailleurs, ce projet est utile dans d’autres applications d’envergure telles que la surveillance de l’état des structures de barrages hydroélectriques et de ponts.

GlobVision a mis au point un outil logiciel opérationnel pour les opérateurs de satellites qui intègre les méthodologies de diagnostic de pannes de l’ACS mentionnées ci-dessus. L’outil permet aux opérateurs d’effectuer la détection précoce et l’identification des causes profondes d’anomalies de l’ACS de satellites au moyen des données de télémétrie par satellite.